Niger: Suspension d'un Agent de santé ce dimanche 18 juillet 2021 pour escroquerie

 



Il circulait sur les réseaux sociaux depuis 48 heures, un écrit faisant état d'une escroquerie chez une femme ayant amené son enfant à l'hôpital du district Gaweye de Niamey suite à un accident de circulation.

Malheureusement cette pauvre femme est tombée sur une infirmière inconsciente, sans éthique déontologique qui aurait demandé à la pauvre femme une SOMME de 100.000 fcfa pour que cet enfant soit soigné. Devant cet état de fait la femme qui n'avait que 45.000 fcfa dans son porte-monnaie a remis à l'infirmière la totalité des 45.000 fcfa.

L'infirmière ayant pris l'argent, examina l'enfant en  prenant juste sa tension artérielle et puis donna une ordonnance à la mère dudit enfant.

La pauvre femme dit à l'infirmière qu'elle n'a aucun franc actuellement et qu'elle pense qu'avec les 45.000 fCFA qu'elle a donné son enfant sera totalement pris en charge surtout que cet enfant n 'a eu que des simples écorchures ; C'est en ce moment que l'infirmière remettra 5.000 fcfa seulement sur les 45.000 FCFA a la dame pour aller acheter les produits.

Après les soins la mère de l'enfant demanda le reçu des soins mais malheureusement l'infirmière s'est mise  à gronder la pauvre dame.

L'affaire a tourné mal et la pauvre femme a porté l'information à un de ses proches qui a jugé nécessaire de dénoncer l'infirmière.

Le Ministre  de la Santé Publique , de la Population et  des Affaires Sociales  ayant été informé de l'affaire a automatiquement instruit ce dimanche 18 juillet 2021 l'inspection des services de santé afin d'investiguer sur  cette rocambolesque affaire .

Lors des investigations, Il y 'a eu  effectivement la confrontation ce jour même, entre la mère de l'enfant, l'infirmière mise en cause en présence des responsables de la santé du district, de la directrice régionale de la santé de Niamey et les inspecteurs.

Les faits se sont avérés justes, l'infirmière ayant reconnu les faits,  a restitué le Montant   à la pauvre femme sur place, cette infirmière  a été #SUSPENDUE de toutes les activités des soins , il lui a été également demandé de ne plus mettre ses pieds dans ce service en attendant la procédure disciplinaire , l'ordre national des infirmiers à été saisi pour le retrait du diplôme de l'infirmière mise en cause en attendant la fin de  la procédure.

Face à ces situations d'inconsciences professionnelles,  les ordres des différentes corporations sont aujourd'hui interpelés.

Nous encourageons très sincèrement le ministre de la Santé pour sa réactivité devant ces genres de comportements indignes de certains agents qui cherchent coûte que coûte à ternir l'image noble des professionnels de santé.

 Source : Journal l'Expression.

E-Mail: togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 90 96 63 64/ 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.

Enregistrer un commentaire

1 Commentaires

  1. Lee code de la déontologie infirmière doit qui nos attitudes dans l'exercice de notre profession

    RépondreSupprimer