Aflao réclame la réouverture des frontières

 

 




Des milliers de Ghanéens ont manifesté ce vendredi 27 août dans les rues aux cris de « Ouvrez nos frontières », « Nous avons faim », pour réclamer la réouverture des frontières terrestres. De rouge et noir vêtus, les manifestants partis de Denou sur une distance d’environ une dizaine de kilomètres  ont relié Aflao (les deux villes de la région de Volta) en arpentant le macadam.

Sur les pancartes on pouvait lire : « Crise humanitaire à Aflao, pas de nourriture à manger », « Nous souffrons », « Nous voulons visiter nos proches au Togo », « Faure et Nana ouvrez les frontières et régularisés la situation », « La faim tue beaucoup », « Fermez la frontière Togo-Ghana c’est mettre embargo sur Aflao »… 


 

Ambiance très rythmée entretenue par des chansons traditionnelles du terroir le tout sous la surveillance de la police nationale du Ghana. Seulement arrivé à Aflao une incompréhension est née entre manifestants et la police mais vite apaisée. En effet, selon la demande de manifestation adressée aux autorités, la marche devrait chuter à Victoria Parc. Mais à l’approche du lieu les manifestants ne veulent pas entendre parler de cette place. Ce n’est pas Victoria Parc qui a été fermé mais la frontière nous irons à la frontière, disent-ils. Refus de la police.

« Ils veulent intimider qui avec les armes. Ils auraient pu beaucoup plus nous intimider avec les mains nues mais avec les armes ça ne passe », lance un manifestant. Un autre de répliquer « ici nous sommes chez nous, nous irons à la frontière ». Finalement la police les laisse aller à la frontière.

Après quelques minutes passées à la frontière, ils sont revenus à Victoria Parc où les organisateurs ont délivré un message à la foule et une pétition est adressée à l’intention du président Nana-Addo Akufo. « S’il n’obtempère pas, il nous entendra de nouveau. Nous ne pouvons pas avoir faim et lui va voyager dans des avions et vouloir faire un salaire à sa femme. C’est nous qui l’avons élu, il doit nous écouter », confie un des organisateurs.

Notons que des mouvements togolais à l’instar de Togo debout et Nubueké ont participé à cette manifestation.

Nous y reviendrons…

 

 

Albert AGBEKO de retour d’Aflao

E-Mail: togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires