Intempéries à Anié et Est-Mono: ponts et routes coupés, récoltes dévastées, la population dans le désarroi

 


La côte ouest-africaine est arrosée ces derniers temps par des pluies torrentielles. Au Togo, cette pluviométrie abondante n’est pas sans conséquence sur les populations locales. C’est ainsi que dans les préfectures d’Anié et de l’Est-Mono par exemple ces violentes intempéries soumettent les populations à rudes épreuves.

Ces pluies torrentielles qui ont commencé par s’abattre sur les deux préfectures à la fin du mois d’août ont provoqué de graves accidents et parfois mortels dans les deux localités du pays. Ces intempéries ont rendu difficiles les déplacements qui deviennent désormais des péripéties incertaines tellement les routes sont presque inexistantes ne sont plus visibles, confondues aux lits des cours d'eaux.

Dans ces situations, les populations ont l’impression d’être abandonné car depuis des années leurs cris de détresse  n'ont jamais trouvé d’échos favorables auprès du gouvernement. Nombreuses sont ces localités dans cette zone ne disposant pas d'eau potable, ni d'infrastructures de base pour les besoins vitaux minimums, avec ce que cela peut constituer en termes de maladies diarrhéiques.  

Ces aléas se produisent au moment où la rentrée des classes est annoncée, on se demande où est-ce que les élèves vont suivre les cours quand on sait que plusieurs établissements scolaires ont été endommagés.

Ces deux préfectures sont des greniers agricoles du Togo, on se demande comment les populations de ces deux préfectures arriveront-elles à surmonter ces intempéries ? Et relancer leurs activités.

 

Jean-Marc E.

E-Mail: togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 90 96 63 64/ 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.

 

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires