Les soins palliatifs à l’épreuve de la Covid

 


Sur 40 millions de personnes ayant besoin de soins palliatifs chaque année dans le monde, 39% ont des maladies cardiovasculaires, 34% ont un cancer, 10% ont des maladies pulmonaires chroniques, 6% ont le VIH, et 5% de diabète.  86% de ces personnes qui ont besoin de soins palliatifs n’en bénéficient pas, 83% de la population mondiale n’a pas accès au soulagement, 98% des enfants ayant besoin de soins palliatifs vivent dans des pays à revenu intermédiaire ou faible. De plus, l’avènement de la Covid-19  a profondément bouleversé l’organisation des soins aux personnes souffrant de pathologies chroniques évolutives et potentiellement mortelles. Par ailleurs, la pandémie a entrainé un arrêt des campagnes de sensibilisation sur les maladies chroniques et l’importance des soins palliatifs.

Au Togo, les maladies chroniques constituent un réel défi pour le système de santé. Les besoins en soins palliatifs liés à la gestion de la douleur, à l’accompagnement psychologique et social des malades sont énormes. Ces soins dont 33% des malades togolais ont besoin visent à sauvegarder la dignité de la personne malade et à soutenir son entourage en vue de lui préserver une meilleure qualité de vie possible jusqu’à la mort. Or, nombreux sont les patients qui souffrent encore dans les maisons comme dans les hôpitaux ; la grande masse de la population paysanne ne bénéficient pas souvent des soins. Ils sont oubliés dans leur coins, ce qui aggrave encore leur douleur et raccourcit leur durée de vie. Toutefois, depuis quelques années, l’ONG l’Organisation Jeunesse pour le Développement Communautaire (ORJEDEC) œuvre à côté des personnes ayant besoin de ces soins. Pour bien mener sa mission et le soutenir surtout en cette période coronavirus, ORJEDEC a initié un plaidoyer de mobilisation de ressource et de synergie d’action auprès des partenaires et des structures publiques. Lancement de ce plaidoyer a eu lieu ce 8 septembre 2021 à l’Institut national d’hygiène de Lomé.

Il s’agit de présenter les investissements ou les actions de l’ONG ORJEDEC sur le terrain couplé de la présentation des grands axes du projet. Le rôle et responsabilités des différents acteurs du plaidoyer des soins palliatifs au Togo. « Nous avons tous besoin de soins palliatifs dans nos maisons, dans nos communautés. Donc cela nous interpelle tous », a déclaré M.TENGUE Koffi, le Directeur exécutif de l’ONG qui reconnait qu’au Togo comme partout ailleurs, on a besoin de soins palliatifs surtout en ce moment de la pandémie parce que dit-il, « ces personnes vulnérables n’ont pas la possibilité de venir dans les structures de santé et il faudrait que les acteurs se déplacent pour aller vers elle ».

Au Togo, les soins palliatifs ont été adoptés par le ministère de la santé en 2015 et plus de 70 acteurs ont été formés dans le domaine, a déclaré le Directeur des maladies non transmissibles, Dr Bello reconnaissant les actions entreprises par le gouvernement dans ce domaine. Dans la droite ligne des actions du gouvernement, prochainement tous les infirmiers et sages-femmes qui  sortiront des centres de formations du pays vont avoir la capacité de délivrer les soins palliatifs dans les communautés où ils seront déployés.  « On a l’impression quand on parle de soins palliatifs c’est des soins délivrés aux personnes mourant, je crois qu’il faut qu’on fasse très attention », a-t-il indiqué.

Pour le maire de la commune Agoè-Nyivé 3 ce projet vient à point nommé, sa commune le soutient pleinement et demande aux autres partenaires d’en faire autant.  « Les enjeux sont tellement grands et il ne faut pas seulement s’arrêter à Agoè-Nyivé 3 mais couvrir l’ensemble territoire national », a-t-il indiqué. « L’ONG ORJEDEC mérite  d’être félicitée parce qu’ils ont pensé à ces personnes, ces gens qui vivent difficilement, qui ne peuvent pas se déplacer et même n’ont pas les moyens pour manger, même trouver de l’argent pour aller à l’hôpital c’est un parcours de combattant pour eux, des gens qui sont laissés pour compte et si l’ONG pense à ces personnes nous ne pouvons que les soutenir », a réaffirmé le maire.

Les soins palliatifs ont pour objectif d'aider à maintenir au maximum la qualité de vie des patients atteints d'un handicap ou d'une maladie grave, potentiellement mortelle, par la prévention et le soulagement de toute souffrance, qu'elle soit physique, psychologique , existentielle ou spirituelle.

 

 

Francine DZIDULA

E-Mail: togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 90 96 63 64/ 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires