Qui en veut à Alex Edoh, ce proche de Pascal Bodjona ?

 



Qui en veut à Alex Edoh,  le journaliste et ex conseiller technique auprès du ministère de l’Administration territoriale, de la décentralisation et du développement des territoires ? La question mérite d’être posée vu le harcèlement dont est victime l’intéressé depuis quelques temps. En effet, alors qu’il était en fonction au ministère de l’Administration territoriale, depuis plus de douze ans, cet ex journaliste de la télévision nationale,  n’a cessé ces  dernières années d’être victime de bannissement au sein de ce ministère, une situation qui a l’a amené à rendre son tablier en tant que technicien du ministère.

Réaffecté à son ministère de tutelle, la communication et mis à disposition de  l’Agence togolaise de presse (ATOP), Alex Edoh n’est pas au bout de ses peines. Là, les humiliations vont continuer de plus belle. Mais la goutte d’eau qui va fait déborder le vase est l’agression dont a été l’objet le journaliste de la part du Directeur de l’Agence en personne lui-même.

Selon certaines indiscrétions  les contrariétés  d’Alex Edoh ont pour soubassement son accointance supposée ou non avec son ex patron, Pascal Bodjona. « On ne mentionne pas Bawara avec qui j’ai travaillé durant 3 ans, encore moins Boukpessi avec qui j’ai fait 6 ans. Mon tort c’est d’être fidèle en amitié », avoue-t-il.

Mais l’actuel ministre des médias Ayewouadan Akodah qui a eu vent des misères faites au journaliste a tenu à le rencontrer le 20 septembre dernier.  Selon nos confrères de Togobreakingnews, au cours de l’entretien le ministre s’est montré compréhensif et conciliant envers le journaliste. Par ailleurs, la Direction de l'ATOP a tenté de rassurer le Dr Edoh mais ce dernier se dit traumatisé par l'incident et craint pour sa vie.

Toutefois, clarifie-t-il : « je suis un citoyen lambda et je ne voudrais pas faire d’un incident qui peut arriver à tout le monde une affaire sérieuse mais les informations ne sont bonnes (…) Je ne cherche pas des privilèges ou à la recherche d’une célébrité …».  

Il est évident que le journaliste n’est pas en sécurité. Et pour cause, sa maison qu’il a légalement achetée et qui dispose d’un titre foncier a reçu l’inscription « À casser ». Sur conseil de son conseil, il a adressé une lettre d’explication et de réparation. Ceci lui a valu « un procès au bureau du ministre de l’Administration territoriale avec le ministre dans le rôle du président du tribunal, Robert Bakaï dans le rôle du procureur et l’ancien préfet du golfe comme partie demanderesse », lâche Alex Edoh qui visiblement est à bout de souffle. Des signes qui ne trompent pas que les affaires le concernant sont suivies et traitées au plus haut niveau politique.

Ayant soutenu et obtenu sa thèse de doctorat en avril dernier, Dr Alex Edoh est connu dans le monde de l’audiovisuel togolais pour avoir travaillé entre autre à radio Sport FM, TVT avant d’être nommé Administrateur provisoire de la chaîne de télévision privée LCF.  

 

 

Albert AGBEKO

E-Mail: togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 90 96 63 64/ 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires