Danyi 1: Abass Kaboua récuse et accuse

 

 



Comme la réponse du berger à la bergère, la réaction d’Abass Kaboua, le président du Mouvement des républicains centristes (MRC) et député-conseiller municipal de Danyi 1, est intervenue ce lundi (à la suite de l’article titré : « Abass Kaboua a tissé des toiles de mensonges sur ma personne et le maire de Danyi 2 », dixit Paul Kossivi Wonyra, maire de Danyi 1 ») sous forme d’une conférence de presse. Durant près de 4 d’horloge, sans permettre aux journalistes de lui poser la moindre question, le virevoltant Abass Kaboua, flanqué des élus locaux de son parti dans la commune Danyi 1, a déblatéré contre le maire de ladite commune sans toutefois le nommer.

Sans détour et avec des chiffres à l’appui, le président du MRC a accusé le maire de Danyi 1 de gabegie, de dilapidation des fonds, de corruption et de prévarication.

 A titre de comparaison, à la fin de la délégation spéciale, l’hôtel du président de la délégation spéciale était à 30 000 F par mois, les frais de téléphone se chiffraient 10 000 F par mois, les frais d’électricité du président étaient quant à eux à 10 000 F par mois, alors que l’indemnité de fonction de celui-ci était à 45 000 F par mois. Moins de 3 ans après et à la prise de fonction du nouveau maire, l’hôtel du maire qui était à 45 000 F en novembre 2019 a flambée pour se chiffrer en 2020 à 230 000 F dépassant même les indemnités de fonction du maire qui sont fixées par le gouvernement à 210 000 F, déplore M. Kaboua  pour qui, « le bon sens aurait voulu que pour une commune rurale de moins de 50 000 habitants, les indemnités de fonction du maire soient divisées par 4 pour faire l’hôtel du maire, or ici l’hôtel du maire devient plus élevé que l’indemnité de fonction ». 


 

Il est évident, poursuit-il, que les Communes Danyi 1 et 2 à l’instar des autres communes du pays sont mal gérées raison pour laquelle elles tournent sous déficit budgétaire.

Côté carburant, la mairie débloque mensuellement 551 000 F pour la dotation en carburant de l’exécutif de la commune (composée de trois personnes, à savoir le maire et son adjoint et le secrétaire général de la mairie) ce qui représente 837 litres de carburant. « À cette allure nous n’allons pas développer notre commune, ce prédateur est venu pour terminer ces frères de Danyi », a souligné le député-conseiller.

DILAPIDATION ET PREVARICATION 

En outre, pour M. Kaboua, tous les vendredis, le maire de Danyi 1, M. Paul Kossivi Wonyra, prend la voiture de commandement pour aller à Aného. « Notre voiture est toujours à Aného chaque weekend avec notre carburant et quand cette voiture se gâte à Aného, c’est Danyi 1 qui la répare ».

A presque mi-mandat de l’actuel conseil municipal, alors que les actions de développement sont rares, dans le compte administratif de la commune, l’hôtel du maire et le carburant  se chiffrent respectivement annuellement à 3,6  millions et 5,9  millions venant en tête des dépenses.

« Depuis son élection, il ne s’occupe pas du développement de sa commune mais des préparatifs pour être élu conseiller régional. Moi je fais de la politique, eux ils font du gaspillage », a réitéré le député Kaboua accusant le maire de dilapidation des fonds, non-exécution des projets et de corruption. Plus loin, le président du MRC accuse le  maire d’avoir des relents xénophobes et ethnocentristes mais aussi d’avoir signé un pacte avec UNIR. « C’est lui qui est allé signer avec UNIR, dès qu’il a fini d’obtenir ce qu’il veut d’UNIR, quand le moment est venu pour qu’il retourne la politesse à UNIR, il a rusé », a-t-il terminé.

 

    

Francine DZIDULA

E-Mail: togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 90 96 63 64 § 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires