Média : Le journal Guardian, première victime du « pass sanitaire»

 



Le journal «The Guardian», un hebdomadaire togolais, a été sanctionné ce lundi 11 octobre 2021, par la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC), autorité de régulation de la presse togolaise. Le journal écope de 4 mois de suspension de parution cumulée de 4 mois de retrait de la carte de presse du directeur de publication de l’organe, Ambroise Yawo Kpodzo. Une sanction tombée sans que ce dernier n’ait été écouté par l’institution de régulation faute d’un « pass sanitaire » qui, selon le gouvernement donne désormais accès aux services administratifs.

Ambroise Kpodzo n’a pas assisté à la convocation de la HAAC avant que la sentence ne soit prononcée à son encontre et contre son journal. Même si dans les faits, le confrère sait ce que l’institution dirigée par  Willybronde Pitalounani Telou lui reproche, il n’a pas pu faire valoir ces arguments pour une banale histoire de « pass sanitaire ». C’est regrettable. On aurait pu trouver une solution pour l’éclatement de la vérité.

L’invitation adressée au  directeur de publication  « The Guardian » a trait à deux publications de son journal et à une intervention sur une radio de la place. En effet, dans sa parution N°0126 du 23 septembre 2021 intitulé : « Vaccination forcée avec chars et fusils d’assaut au Togo : le régime en course pour le prix Nobel de la paix », N°127  du 30 septembre 2021, dans un éditorial titré « Ma colère », et ensuite le 28 septembre 2021 sur une radio privée, M. Kpondzo a affirmé que le directeur du CEG Segbé a porté à la connaissance des élèves qu’ils seront vaccinés dans les jours à venir. Dans cette dernière émission, il a affirmé qu’il a été interpellé par « un parent d’élève qui s’insurge contre la décision de vacciner les élèves dont l’âge varie entre 13 et 14 ans lors que lui-même, géniteur des élèves n’est pas encore vacciné ».

Cette affirmation a été reprise dans sa parution N°127. Selon la HAAC après vérification, ces informations s’avéraient fausses. Et c’est dans le souci d’écouter le directeur qu’il a été invité au siège de l’institution mais le défaut de « pass vaccinal » n’a pas permis que la réunion ait lieu.   

Pour l’institution de régulation en publiant ces fausses informations et en appelant « les parents d’élèves, la société civile, les syndicats, les confessions religieuses à tout faire pour stopper cette dérive inacceptable », le journal incite la population à la désobéissance civile, ce qui constitue une faute professionnelle grave sanctionnée par l’article 157 du Code de la presse et de la communication.

En conséquence, le journal écope de quatre mois de suspension de parution à compter de 12 octobre 2021, et une suspension de quatre mois de retrait de la carte de presse du directeur de publication, Yawo Mawusé Kpondzo, qui n’est plus autorisé à exercer la profession de journaliste pendant cette période.

Pour sa part, le journal dans un communiqué, a déploré cette condamnation a appelé «  à la vigilance de la CNDH, de l’opinion nationale et internationale, et à rester aux côtés des premiers responsables du journal et toute la rédaction pour la manifestation de la vérité ».

Ces derniers temps, la HAAC dont le mandat est expiré depuis plusieurs mois sanctionne durement les journaux togolais qui commettent des fautes professionnelles dans l’exercice de leur profession. La dernière condamnation retentissant est celle intervenue en début d’année et qui a vu le retrait de l’autorisation de publication au journal « Indépendant express ».

A noter qu’un des membres de cette institution, Zeus Aziadouvo comme il a pris l’habitude de le faire ces derniers temps, n’a pas signé la décision sanctionnant « The Guardian ».

 

 

Francine DZIDULA

E-Mail: togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires