Prestation de serment de Mamady Doumbouya : « ni moi ni un membre du CNRD, ne sera candidat aux élections »

 



L’image du jour en Guinée est de voir le président de la transition, le colonel Mamady Doumbouya posé avec les deux femmes les plus importantes de sa vie : à droite sa femme et à gauche sa mère.

Ce 1er octobre, au palais Mohamed V de Conakry, le nouvel homme fort de Gunée, le colonel Mamady Doumouya, a prêté serment devant la cour suprême devenant ainsi officiellement le président de la transition, transition dont on ignore la durée.

Cette prestation de serment est faite conformément à l’article 47 de la charge de la transition.

 « Monsieur le président, en vous donnant acte de votre prestation de serment, la Cour suprême vous donnera symboliquement les clés du palais présidentiel. Il ne s’agit pas d’un sésame. Car le sésame n’existe que dans les contes, il s’agit de la gouvernance d’un vaisseau que vous aurez à piloter », indique le magistrat Mamadou Sylla.

Il  poursuit « vous savez déjà que c’est un pilotage difficile, car le navire est chargé de beaucoup d’évènements douloureux, d’exigence nombreuses et des attentes immenses et urgentes. Le navire en devient capricieux sur une mer houleuse. Méfiez-vous à le mener à bon port sans tanguer, ni être dérouté de cap dans le rassemblement et le développement par la force de la vague de la démagogie et la tempête de culte de la personnalité. Tout porte à croire et à espérer que vous demeurerez un bon navigateur et timonier imperturbable ».

Pour accomplir cette mission, souligne-t-il, « il faut de nombreuses qualités d’humaines et militaires, des connaissances du commandement, l’intelligence, l’ouverture d’esprit, le sens du dialogue, la fermeté, l’intégrité avec votre immense expérience militaire conquise sur les théâtres d’opération pour sauver des vies ». Il ose espérer que « nous ne revivrons plus les effets de la fragilisation de la démocratie, de l’excès du pouvoir, du règne de l’impunité ».

« Nous rêvons de voir les populations de Guinée vivre du partage équitable du produit de l’ensemble de leurs produits naturels grâce à l’instauration d’un système de gestion de l’économie qui privilégie la transparence et la promotion de la compétence suivant des critères d’objectivité et de neutralité de la fonction publique. Nous caressons l’espoir que les agents de l’administration ne seront plus des activités politiques et se tiendront désormais hors du jeu des partis politiques », espère le président de la Cour suprême.

« Les guinéens aspirent à l’édification d’un Etat dans lequel aucune institution, aucun organe ne sera instrumentalisé. Un Etat dans lequel comme vous avez déclaré répétitivement dans lequel la justice indépendante et impartiale sera à la loi, le phare et la boussole parce que les bases de la primauté de droit auront été installées sur le socle indescriptible de l’égalité et de la démocratie inclusive. C’est en cela que les évènements du 5 septembre vous couvriront toutes les dimensions historiques’’, estime-t-il.

De son côté, le colonel après avoir prêté serment devant la cour a juré a appelé le peuple guinéen à l’union sacrée.

A l’issue de la transition, a-t-il martelé, ni le colonel Doumbouya ni un membre du CNRD et des organes de la transition, ne sera candidat aux élections.

«…Je réalise parfaitement l’ampleur des tâches qui nous attendent, mais je reste confiant…Je voudrais réitérer ici mon engagement que ni moi ni aucun membre du CNRD et des organes de la transition ne sera candidat aux élections à venir. Je lance un appel fraternel et patriotique au peuple de Guinée dans son ensemble, de saisir cette opportunité pour rendre notre nation forte pendant cette transition. Nous devons travailler ensemble pour poser les bases de la société, réconcilier et engager notre pays pour son développement économique », a-t-il lancé.

Par ailleurs, le président du CNRD a rassuré le peuple de Guinée, les partenaires techniques et financiers et pays frères de la Guinée, de sa volonté et celle du CNRD, de mener à bien la transition et de respecter les engagements du pays.

Notons que c’est le dimanche 05 septembre que le colonel Mamady Doumbouya à la tête d’une unité spéciale de l’armée guinéenne a renversé le président Alpha Condé qui venait d’être élu pour un troisième mandat.

 

 

Albert AGBEKO avec les médias locaux

E-Mail: togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 90 96 63 64/ 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.

 

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires