L'expérience de la 5G togolaise partagée à la Conférence de la COFTEL

 

                        Photo de famille des participants

« Nous avons été les pionniers il y a un an à lancer l’ensemble de la technologie du 5G et le Togo a été le troisième pays en Afrique à le faire et le premier en Afrique de l’ouest. Nos équipes de Togocom partageront avec vous (NDLR : les participants à l’atelier) nos apprentissages de la technologie du 5G », a déclaré le Directeur général de la société Togocom, Paulin Alazard, ce 23 novembre 2021, à l’ouverture d’une rencontre sous régionale consacrée à la 5G.

Lomé accueille à partir de ce 23 jusqu’au 25 novembre 2021 la 12ème réunion de la Conférence des opérateurs et fournisseurs de services de télécommunications des Etats membres de l’UEMOA (COFTEL). Durant les trois jours que vont durer les travaux, les participants vont  mûrir les réflexions sur l’impact de la 5G dans les sociétés ouest africaines, de plus en plus gourmandes en matière de connectivité. Les échanges porteront également sur les enjeux techniques, les enjeux commerciaux et les nouvelles réglementations communautaires, les éclairages techniques et réglementaires au sein de l’UEMOA.

Pour Paulin Alazard qui préside pour deux ans la COFTEL, la technologie 5G est d’avenir et il est important qu’on réfléchisse sur les enjeux autour. A cet effet, il n’a pas manqué de remercier le gouvernement togolais et particulièrement le ministère de l’économie numérique  qui travaille afin d’accélérer « la transformation digitale du Togo. Aujourd’hui toute l’administration togolaise se digitalise afin d’améliorer de façon notable la qualité du service », s’est réjoui M. Alazard.

                                                    Le DG de Togocom Paulin Alazard au centre
 

De son côté Mme Aminata Lo Paye, la Représentante résidente de la Commission de l’UEMOA au Togo, a admis que la 5G propose des débits plus importants, tout en évitant le risque de saturation des réseaux lié à l’augmentation des usages numériques. Elle a, cependant, appelé les opérateurs de communications électroniques ou les fournisseurs d’accès internet à plus de responsabilité. « L’internet des objets fait appel à des infrastructures et des technologies dont vous êtes les garants. Leur efficacité et fiabilité sont donc liées à votre responsabilité à en faire des outils performants et éthiques », a-t-elle indiqué.

Notons que la réunion porte sur le thème principal : « La 5G : quelles perspectives pour les opérateurs et fournisseurs de service de télécommunication de la zone UEMOA ».

 

 

 Albert AGBEKO

E-Mail: togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 90 96 63 64/ 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires