359ème édition d'Ekpé-Ekpé : ils appellent au boycott

 



Manifestation culturelle d’envergure continentale, Ekpé-Ekpé, la cérémonie de la prise de la pierre sacrée chez le peuple guin, a vu son aura ternie ses dernières années par des altercations entre les différents protagonistes de cette cérémonie culturelle que religieuse.

Alors qu’on tablait pour cette édition, la 359ème,  à un probable retour à la sérénité, les événements tels qu’ils se présentent laissent sentir la poudre, preuve que les différents acteurs n’ont pas totalement fumé le calumet de la paix.

En effet, un collectif d’association des chefs traditionnels, prêtres des divinités et ressortissants de Zowla appelle au boycott de l’événement. Ce boycott, selon ce collectif est motivé par la dispersion le 2 septembre 2022 de la cérémonie « Situtu » (cérémonie qui précède la prise de la pierre)  par les éléments de la gendarmerie conduits par le commandant Bodjona sous les ordres du préfet des Lacs Norbert Tévi Bénissan  au motif qu’elle n’aura pas reçue d’autorisation. Une attitude de deux poids deux mesures que dénonce le collectif d’autant plus que les mêmes cérémonies se sont déroulées dans d’autres localités sans l’autorisation exigée.

« Cet acte ignoble, irresponsable et d’abus de pouvoir est une insulte qui porte atteinte grave à notre culture, aux différentes divinités, à la grande communauté de Zowla et au Gê-Nyi lui-même dans son ensemble », s’insurgent les notabilités Zowla qui demandent réparation au préfet. Car disent-ils, « Zowla est le berceau du peuple Gê. Tous les symboles royaux amenés du Ghana par nos aïeux sont avec nous ».

Par conséquent, ils appellent à rester chez eux et à se connecter à leurs fors intérieurs à nos divinités le jeudi 22 septembre 2022, le jour de la prise de la pierre sacrée.

Ekpé Ekpé est l’une des plus importantes fête de toute l'Afrique de l'Ouest.

Propre aux Gê venus du Ghana au 17ème siècle pour s'installer dans la région des lacs en 1663, Epe-Ekpé est l'occasion de la prise de la pierre sacrée (Kpessosso) qui demeure le noyau autour duquel tournent toutes les manifestations. Cette fête marque le début de l'année de l'ethnie Guin. Elle n'a pas de date fixe mais est généralement célébrée au mois de septembre de chaque année et quelques rares fois au mois d'août à Glidji Kpodji

 

Francine DZIDULA

E-Mail: togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 90 96 63 64/ 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires