SOS Villages d’enfants Atakpamé : Le projet « Baby Moto » lancé à Gléi

 


 

SOS Villages d'Enfants Programme d'Atakpamé a procédé ce mercredi 21 septembre 2022 à Gléi, chef-lieu de la commune Ogou 3, au lancement officiel du projet dénommé " Baby Moto ".

Ce projet vise à permettre aux enfants de moins de 5 ans et aux femmes (enceintes et allaitantes) d’avoir un meilleur accès à des soins de santé adaptés, renforcer les capacités des parents sur les comportements et pratiques parentaux responsables pour la survie et le bien-être des enfants et de la famille, renforcer les compétences des adolescents-jeunes et les acteurs communautaires en matière des droits et santé sexuels et reproductifs, santé maternelle infantile.

Inspiré des expériences de SOS Villages d'Enfants Programme de Lomé, ce projet  prévoit toucher environ 300 femmes enceintes et allaitantes, 500 enfants de moins de 5 ans dont 300 filles, 300 parents ou tuteurs dont 153 femmes et 2500 adolescents-jeunes dont 1500 filles. Ainsi, les cibles directes sont au total 9 050 dont  5104 femmes tout âge confondu.


 

La Directrice Nationale de SOS Villages d'Enfants au Togo, Mme Essossimna ACKLA, a, dans son allocution, indiqué que tout enfant a besoin de sentir sur lui le regard d'une personne attentive qui restera toujours à ses côtés, quoi qu'il arrive. Pourtant, au Togo, certains enfants et jeunes sont séparés de leurs familles, abandonnés, négligés ou contraints à vivre dans un environnement dans lequel ils sont exposés à de mauvais traitements ; et ils grandissent ainsi sans le soutien nécessaire pour se préparer à affronter l'avenir. Les conséquences de ces phénomènes s'étalent souvent sur toute une vie créant un cycle néfaste qui se répète d'une génération sur l'autre.

 Lire aussi: SOS Village d’enfants Atakpamé : Revue annuelle 2021 et Plan opérationnel 2022 passés à la loupe

C’est pourquoi, insiste-t-elle, « si nous voulons honorer les promesses des Objectifs de Développement Durable, il nous faut traiter les causes mais aussi les conséquences de la perte de la prise en charge parentale ». Le fait de proposer un accès à des services de base abordables, poursuit-elle, et d'investir dans la protection sociale pour les familles en situation à risque ou de vulnérabilité peut influencer de manière significative l'avenir d'un enfant et la décision de le placer dans une protection de remplacement ou de lui permettre de vivre au sein de sa propre famille.

Elle a souligné que SOS Villages d'Enfants au Togo s'inscrit pleinement dans cette dynamique et met tout en œuvre pour que les communautés dans lesquelles elle s'implante reconnaissent leur propre potentiel à assurer la protection des enfants.

 

De son côté, le Maire de la commune Ogou 3, Dieudonné Kossivi THADDÉE s'est réjoui de la mise en œuvre d'une telle initiative qui vient accompagner les efforts du gouvernement togolais dans sa politique de promotion de la santé maternelle et infantile dans le district sanitaire de l'Ogou, celle du Togo en général. Il a exhorté les uns et les autres à s'unir pour l'atteinte des objectifs dudit projet. 

Lire aussi: Le village d’enfants SOS, une organisation qui donne la chaleur familiale aux enfants abandonnés

Les activités de ce projet de santé sexuelle et de reproduction sont des ateliers de réflexion sur les fondements sociaux de la gestion de la santé familiale et de la santé sexuelle de reproduction, la prise en charge des frais de soins préventifs, curatifs et promotionnels des enfants de moins de 5 ans,  des femmes enceintes et allaitantes en stratégie fixes et mobile, digitalisation du suivi médical des bénéficiaires.

Le projet " Baby Moto " est mis en œuvre par SOS Villages d'Enfants Programme d'Atakpamé au profit de la préfecture de l'Ogou. Il  prendra en compte 5 communautés dans trois communes de ladite préfecture à savoir Talo dans Ogou 1, Gléi et Matékpo dans Ogou 2 et Ilama et Akparé dans Ogou 3.  Financé à hauteur de 221 millions, il vient compléter la gamme de services de SOS Villages d'Enfants.  

Le projet est mis en œuvre du 1er  mars 2022 au 26 février 2025 soit 3 ans  (36 mois).

 

Jean-Marc E.

E-Mail: togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 90 96 63 64/ 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires