Togo : Ces prouesses de notre voisin de l’Est

 

 

                           Patrice Talon, le président béninois

 

Bien loin cette période où les Béninois étaient la risée des Togolais. Parce que leur président venait à Lomé prendre l’avion en compagnie de son homologue togolais et qu’eux-mêmes c’est dans la capitale togolaise qu’ils venaient chercher les biens de consommation de première nécessité. Mais aujourd’hui, ces mêmes béninois viennent toujours à Lomé, pas pour chercher les biens de consommation mais pour faire la java sur la cote togolaise et profiter des belles filles togolaises. Pendant ce temps, ces dernières font le chemin inverse pour aller à Cotonou pour être employées de maison ou tenancières des débits de boisson. Inimaginable, il y a seulement quelques décennies. Mais comme il est écrit que qui n’avance pas recule. Ainsi il ne reste au  Togo que ce passé ‘’glorieux’’ alors que les voisins avancent.

Après le marasme économique de la fin des années 80, le Bénin affiche aujourd’hui une embellie économique sans précédent. Le pays de Patrice Talon fait partie  des économies stables et en nette progression dans la sous-région. Sans ressources naturelles sur son sous-sol, le pays est quand même  classé par les institutions de Breton-wood  dans le groupe des pays intermédiaires de l’Afrique. Le Bénin récolte ainsi les fruits de trois décennies de démocratie mais aussi de gestion rigoureuse des finances publiques.  

Lire aussi : Faure continue d’inaugurer les marchés alors que Macky a transforméson pays

Il faut le dire, la démocratie est le ferment du développement, l’oxygène du développement. Dans notre monde actuel la démocratie est le meilleur système politique. Vouloir se développer sans cette démocratie est une entreprise hasardeuse. Un pays démocratique n’a pas besoin de    publicité,  n’a pas besoin de dépenser pour attirer les investisseurs, le constat est fait par ces derniers qui  viennent investir. Tel est le cas des Béninois qui profitent aujourd’hui des retombées de leur démocratie. De ce fait, la démocratie est devenue la première richesse du pays même si certains estiment qu’elle est en régression ces dernières années. C’est cette démocratie qui fait que le Bénin sans bruit ni trompette avance contrairement à son voisin de l’ouest devenu le cancre de la classe.

Ainsi Patrice Talon qui n’est qu’à l’entame de son deuxième mandat de cinq ans est devenu le miracle béninois. Tellement  il change le visage de l’ancien Dahomey.  Un peu partout sur le territoire béninois, les infrastructures poussent comme des champignons.

En vrai bâtisseur, Talon veut laisser son nom pour la postérité. C’est ainsi que sur le plan sportif, 22 stades omnisports ont été construits dans le pays en l’espace de quelques mois, n’allez pas faire des comparaisons. C’est du jamais vu sur le continent. Sur le plan de l’enseignement, la construction de deux universités publiques est en cours alors que 30 lycées techniques agricoles et 7 écoles de métiers ouvriront bientôt leurs portes aux apprenants. Dans le domaine de la santé, en attendant la sortie sous terre de l’hôpital de référence en construction, le conseil des ministres a autorisé ce 14 septembre 2022 l’acquisition de 188 ambulances au profit du Service d’assistance médicale d’urgence (SAMU-Bénin).

Lire aussi Développement : les leçons de John Mahama à Faure Gnassingbé

Le projet pharaonique qui a inscrit indubitablement Patrice Talon au panthéon des grands hommes du continent est l’érection en plein cœur de Cotonou d’un monument géant dédié aux vaillantes amazones, ces guerrières du Roi de Danhomey. C’est la seconde statue la plus géante d’Afrique.

Ce qui est marrant dans tout ça, nulle part vous ne verrez dans aucun classement d’institution internationale tel que le Doing business et les machins qui lui ressemblent que le Bénin est classé tel rang de ceci ou de cela et pourtant le pays se porte mieux. Pendant ce temps, son voisin de l’ouest qui affectionne ses distinctions honorifiques est au creux de la vague. En 17 ans de règne, le « jeune doyen », à part l’aéroport de Lomé, peine à inscrire son nom sur un édifice d’envergure. Les Togolais attendent vainement que leur champion puisse aussi laisser son nom à la postérité en tant que grand bâtisseur. Mais ils attendent toujours. Alors monsieur le Président de la République faites rêver ce peuple en faisant mentir à ceux qui estiment que le système que vous incarnez est bloqué et que vous ne pouvez rien proposé de nouveau. Surprenez les Togolais par vos réalisations !!!

 

Francine DZIDULA

E-Mail: togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 90 96 63 64/ 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.

Enregistrer un commentaire

2 Commentaires

  1. Article bien écrit n’est-ce pas, mais qui ne reflète malheureusement pas la réalité que vivent 95% de béninois dans un pays où seuls talon et ses 40 voleurs ramassent toute la richesse pendant que des millions de nos compatriotes chient du sang à force de manger de l’argile (kalaba) en espérant tromper la Faim 😭😭😭

    RépondreSupprimer
  2. L’article met en avant le rôle positif de la démocratie dans ie développement d’une Nation, mais omet de rappeler aux lecteurs que l’édifice démocratique béninois a est le premier chantier de démolition auquel s’est attaqué l’actuel président. La preuve en est que depuis 2016, il n’a pas été capable d’organiser une seule élection ouverte et libre que ce soit les législatives, les municipales ou encore la dernière présidentielle où il a écarté tous les candidats sérieux pour être le président le plus mal élu d’Afrique avec moins de 4% de participation

    RépondreSupprimer